le tournoi de tennis

C’est en fait dans les bureaux de la FFT que nous avons parlé pour la première fois d’un Challenger à Cherbourg. Un nouveau règlement venait de sortir des cartons de l’ATP et avec un Masters 1000 organisé en France, la fédération devait organiser un Challenger hors de PARIS. Nous avons décidé de nous lancer avec un 35000 dollars plus hébergement et le Challenger Ford est arrivé. 

L’équipe s’est soudée, nous avons progressé avec une dotation à 50000 dollars plus hébergement. 

Puis problème avec Ford France qui se lance dans le football et nous nous retournons vers la DCN qui devient vite DCNS. 

Nous sommes reconnus et L’ATP nous propose de passer à 75000 dollars plus hébergement en nous payant la différence du prize money. La conclusion que nous faisons pour les années à venir est simple : nous pensons que le jeu ne vaut pas la chandelle et revenons à notre ancienne dotation car le niveau de jeu n’est pas forcement plus élevé. 

Entre temps, nous progressons dans l’accueil du public avec l’installation de nouvelles tribunes puis la montée de la JSC Hand Ball nous permet d’utiliser les tribunes fixes du Complexe Sportif Chantereyne avant un agrandissement de cette salle.

Puis le tournoi change encore de nom : Challenger La Manche Cherbourg puis Challenger Cherbourg La Manche avec des partenaires de plus en plus accrochés à notre épreuve.

Bien sûr le fait d’accueillir des joueurs (même en début de carrière) comme NADAL, DJOKOVIC, GASQUET, CLEMENT, DIMITROV, etc…est une belle publicité.

Maintenant depuis deux ans l’ATP a modifié le nom des challengers et nous sommes pour la 28ème édition en route vers notre ATP CHALLENGER 80 avec l’espoir que le vilain virus ne nous bloque pas car la motivation de l’équipe est intacte autour d’Anthony , notre nouveau directeur qui prend la place de son père Alain toujours président de l’Amicale du Challenger de Tennis de Cherbourg et responsable du partenariat.