Les affiches du Samedi 12 février

C’est déjà la dernière ligne droite pour le 29ème Challenger Cherbourg La Manche.

Après une semaine de matchs intenses et de jolis duels ponctués de points spectaculaires qui ont enflammé un public venu en nombre chaque jour, voici le dernier week-end et un suspens total pour le nom du vainqueur de cette édition qui restera dans les mémoires.

Aujourd’hui jour des demi-finales avec à 14h30 une opposition entre la tête de série 1 du tournoi le français Benjamin Bonzi et le jeune espoir belge Zizou Bergs ; qui sera suivie à 16H30 d’un duel alléchant entre Ernests Gulbis et Constant Lestienne.

Faisons un petit aperçu des forces en présence :

 

Benjamin Bonzi vs Zizou Bergs

La première demi-finale verra donc l’affrontement entre le favori Benjamin Bonzi et un jeune qui confirme les espoirs placés en lui Zizou Bergs.

 

Zizou Bergs, au prénom prédestiné, a 22 ans et il est actuellement classé 188ème joueur mondial.

L’ancien 12ème joueur mondial chez les juniors emporte en 2018 ses deux premiers tournois sur le circuit future en Turquie puis en Pologne. En 2020, alors qu’il est 528ème au classement ATP, il se révèle au grand public en réussissant l’exploit de battre le 45ème joueur mondial Albert Ramos Vinolas lors de l’ATP250 chez lui à Anvers.

En 2021 il remporte trois challengers : Saint Petersbourg, Lille et Almaty au Kazakhstan.

Après un deuxième tour à l’ATP250 de Gstaad en Suisse, il atteint le meilleur classement de sa carrière en juillet 2021 : 185ème. Pour sa première participation au challenger, il s’est sorti d’un quart de tableau très équilibré en éliminant l’Italien Andréa Pellegrino, la tête de série 4 Dennis Novak et enfin hier le tenant du titre Ruben Bemelmans hier.

Il aura fort à faire face à la terreur des challengers Benjamin Bonzi qui a montré tout au long de la semaine une forme éblouissante. La tête de série 1 du tournoi a 25 ans et il est actuellement classé  68ème joueur mondial. Il se révèle en 2017 lorsqu’il bat Daniil Medvedev au premier tour de Roland Garros. L’année 2018 le voit atteindre sa première finale de challenger à Drummondeville aux États Unis avant de se qualifier pour le tableau final de Wimbledon.

En 2021, il remporte le titre dans six challengers : Rennes, Cassis, Saint Tropez, Ségovie, Ostrava et Potchedstroom en Afrique du sud. Cette année là, il atteint également le deuxième tour de Wimbledon après être à nouveau sorti des qualifications. Il termine l’année au 60ème rang ATP, le meilleur classement de sa carrière. En janvier de cette année, il accède au deuxième tour de l’open d’Australie. Pour sa troisième participation au challenger, il s’est qualifié facilement pour les demi-finales en sortant l’allemand Mats Rosenkranz, le vainqueur 2014 Kenny De Schepper et l’anglais Jack Draper hier, le tout sans perdre le moindre set. Bonzi aura coeur à confirmer cela demain.

 

Ernests Gulbis vs Tristan Lamasine

La seconde demi-finale verra une opposition radicale de style entre le surpuissant letton Ernest Gulbis et le français Constant Lestienne au jeu tout en malice. Un duel spectaculaire entre deux joueurs qui expriment beaucoup leurs émotions sur le court et qui ont su retourner des situations impropables tout au long de la semaine, preuve de leur détermination totale à s’imposer lors de ce tournoi.

Constant Lestienne est âgé de 29 ans et est actuellement classé 239ème joueur mondial.

Il remporte sa première victoire sur le circuit future en 2014 et sa première victoire en challenger à Ostrava en 2016 en République Tchèque.

Courant 2018, il est finaliste à Cherbourg ainsi qu’à Saint Brieuc où il bat notamment le chypriote Marcos Bagdhatis. Il remporte également le challenger de Portoroz en Slovénie et il est huitième de finaliste à l’ATP250 de Metz.

Il atteint la 142ème place mondiale – son meilleur classement –  en janvier 2019 après avoir atteint la demi-finale d’un challenger en Australie. Il est également finaliste du challenger de Maia au Portugal. L’an dernier, il enchaîne les quarts de finale en challenger dont ici à Cherbourg avant de décrocher le titre au challenger d’Alicante en Espagne en fin d’année.

Pour sa cinquième participation au challenger  il a battu l’Egyptien Safwat, le Kazak Kukushkin et hier le français Luca Van Assche pour accéder aux demi-finales.

 

Le français saura-t-il sortir un tour de son sac pour faire déjouer son adversaire Ernests Gulbis, qui a démontré toute sa motivation pour retrouver un niveau lui permettant de briller à nouveau dans les plus grands tournois du Grand Chelem. Son palmarès a en effet peu d’équivalent sur le circuit. Il est huitième de finaliste en 2007 à l’US Open puis il atteint en 2008 les quarts de finale à Roland Garros. Il bat Djokovic à Brisbane en 2009. En 2010, il gagne à Delray Beach le premier de ses six titres sur le grand circuit. Il atteint également les demi-finales du masters 1000 de Rome en battant le numéro 1 mondial Roger Federer.

Il gagne Los Angeles en 2011, Delray Beach et Saint Petersbourg en 2013, Marseille et Nice en 2014. Cette année là, il est également demi-finaliste à Roland Garros en écartant une nouvelle fois Roger Federer. Il entre alors dans le Top Ten en accédant à la 10ème place mondiale.

Il atteint également les huitièmes de finale à Roland Garros en 2016 et à Wimbledon en 2018 en battant le numéro 3 mondial Alexander Zverev. Début 2020, il atteint le troisième tour de l’Open d’Australie. Depuis le début de la semaine, il n’a éliminé que des français. Une chose est sûre : malgré les éléments contraires, Ernests Gulbis est en mission et il ne lâchera rien.

 

Encore une après-midi qui s’annonce passionnante avec un suspens conséquent. Les matchs vont régaler les spectateurs de Chantereyne, un public qui au vu du nombre de réservations sur la billetterie sera encore très nombreux à pousser derrière nos français. Si vous n’avez pas encore votre précieux sésame, ne tardez plus et rendez vous sur le site via le lien https://billetterie.challengerdecherbourg.fr/

Vivons à fond notre passion pour le tennis ces deux prochains jours et surtout profitons de la chance de pouvoir assister à un tel spectacle dans notre beau Cotentin !

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

a lire également

Résumé Manuel Guinard / Michael Geerts : Le premier match…
Mis en lumière une première fois durant les JO…
8 ans séparent les deux adversaires du jour que…