Tourlaville

Le premier match au complexe bagatelle oppose Clément Tabur (18 ans) à Filip Horansky. Le jeune Français est rapidement mis en difficulté dans tous les compartiments du jeu. Son adversaire était simplement plus fort aujourd’hui. Il croisera le fer au prochain tour avec Oscar Otte, la tête de série numéro 9 du tournoi.

Manuel Guinard a prit le dessus sur Vaclav Safranek. Il a rapidement mit en place son jeu porté vers l’avant avec des frappes lourdes en coup droit et un service dépassant fréquemment les 200 kilomètres par heure. Dans le premier set, les jeux de service du Malouin sont une formalité. Safranek a du s’employer pour rester dans ce set en sauvant des balles de break dans 4 jeux de service. A 5/5, le break pressenti a été réalisé par le natif de St Malo, il a conclu le set dans la foulée en enchaînant 3 services gagnants. Dans le début du set suivant, le Breton break d’entrée. C’était sans compter l’esprit de rébellion du Tchèque qui s’est accroché pour débreaker 3 jeux plus tard. Cette rébellion s’est également marqué par un excès d’agressivité de la part de Safranek envers l’arbitre de chaise lui reprochant d’être négligeant. Le Français est resté dans son match avec les valeurs qui lui sont propres : combativité, fair play et envie. Il se qualifie pour le deuxième tour du tournoi ou il affrontera Vatutin, le 16ème joueur le mieux classé du tournoi.

La troisième partie se déroulant à Tourlaville oppose le Français Baptiste Crepatte à Daniel Gimeno Traver. L’Espagnol pratique le tennis pourcentage : Loin de sa ligne il repousse Crepatte, donne peu de points gratuits et punit le jeune Français dès qu’il joue court. Jusqu’à 5/3 en sa faveur, il semble se diriger tranquillement vers le gain du premier set. C’est le moment que Crepatte choisit pour être plus précis dans ses frappes, plus agressif et surtout jouer plus vite. Les jeux s’enfilant comme des perles, il remporte la première manche 7/6 ou l’Espagnol ne marquera qu’un point. Gimeno, moins lucide commence à donner plus de points, il semble gagné par la frutration. Il n’en fallait pas moins au Français pour conclure et se qualifier pour le troisième tour. Il y affrontera le vainqueur du match Travaglia contre Janvier.

Le quatrième match oppose deux joueurs aux jeux similaires : complets, faisant peu de fautes, sans réel point fort ni point faible. Le match s’annonce long et intense. Dès le début du match, le ton est donné avec un échange de plus de 15 frappes. Opportuniste, c’est finalement le Français Alexandre Muller qui prend le premier set face à Ortega 6/4. La réaction d’Ortega est immédiate, il remporte la seconde manche sur le même score. L’ultime manche est d’une intensité sans précèdent. Les joueurs se rendent coup pour coup.Muller sauve plusieurs balle de debreak avec courage en tenant la balle sur des rallyes avoisinant la vingtaine d’échanges. Il conclut et affrontera Nicolas Mahut pour un match qui promet une opposition de style intéressante.

Rubens Bemelmans affrontait Carlos Taberner à Tourlaville. L’Espagnol entre très bien dans son match en jouant long, le Belge n’était pas dans le tempo multipliant les fautes directes surtout en coup droit. Il perd le premier set 6/3. Dès le début du second set, Bemelmans arrive avec des intentions claires, jouer vers l’avant pour prendre le filet. Il utilise alors une première balle lourde, un revers à plat ou chippé pour mettre en difficulté son adversaire. Il dépose également de subtiles amorties et s’appuie sur une volley de finition solide. Il remporte le deuxième set 6/1 et le troisième 6/2 et se qualifie pour le prochain tour du tournoi.

Chantereyne

Tout juste revenu d’Égypte après une finale en tournoi ITF, Laurent Lokoli débute son match en fanfare et mène rapidement 3/1. Mais son adversaire du jour l’espagnol Ricardo Ojeda Lara se reprend vite pour dé-breaker et revenir à 3 partout. Ce premier set allait nous réserver encore quelques surprises puisque les 2 joueurs concédaient chacun leur service une nouvelle fois, égalité parfaite 4 jeux partout. A 5/4 l’Espagnol réussit un ultime break pour emporter ce premier set. Plus solide au service dans les 2 sets suivants le Corse s’arrache, ses cris de joie sur les points capitaux en attestent. Il s’impose finalement 4/6-6/2-6/2 : une belle semaine commence ! Laurent a su saisir sa chance et devrait retrouver un classement ATP la semaine prochaine. La Direction du tournoi ne s’est pas trompée en lui offrant une wild-card !

Deuxième match de la journée sur le central de Chantereyne , il oppose le français Benjamin Bonzi et l’Italien Riccardo Bonadio. Le français démarre timidement et se fait breaker à 3 partout, l’italien ne tremble pas et s’impose dans ce premier set 6/4.Début du deuxième set Benjamin Bonzi se règle et impose son schéma de jeu tourné vers le filet. Ses belles attaques de fond de court suivies de volées décisives lui permettent de gagner aisément  le second set 6/2.Sur sa lancée du deuxième set le français domine et dirige. Mais à 5/2 l’italien ne tremble pas sur son service et revient à 5/3. Le français sert pour le match, mené 15/40, il recolle à 40/A et après une série d’égalités, il perd finalement son service : 5/4 !L’italien sert pour égaliser à 5/5, mais est mené 15/40 après un magnifique passing de coup droit long de ligne de Bonzi : 2 balles de match ! L’italien les écarte et revient à 5 partout. C’est parti pour au jeu décisif ! L’italien se détache 4 points à 1 mais concède ses deux points de service : 4/3 et après une balle ‘net’, Le français revient à 4 partout et passe devant à 5/4, après un échange accroché. L’italien repasse devant après deux bons services, premier balle match pour lui 6/5. Le français la sauve sur une magnifique amortie de coup droit. A 6 partout le français casse son cordage mais s’en sort malgré tout et gagne le point 7/6 nouvelle balle de match et il s’impose 8 points à 6 sur un ultime passing de coup droit !!

Nouveau match du jour sur le central du Challenger. L’expérience de Lukas Rosol 33 ans face à la jeunesse du français Antoine – Cornut Chauvinc 18 ans. Le français wild card n’a rien à perdre sur cette rencontre.Le tchèque est le premier à faire le break, il domine ce premier set mais le jeune français s’accroche. 5/4 deux Doubles fautes pour commencer ce jeu de service , 15/40 de balle de débreak mais le tchèque recolle après plusieurs égalités, le tchèque remporte cette première manche 6/4 après avoir montré sur ce dernier jeu à maintes reprises son mécontentement sur des décisions arbitrales. Deuxième manche, Cornut-Chauvin perd son service d’entrée. Il s’accroche pour rester au contact 2/1. Rosol retourne de mieux en mieux le service de son adversaire et impose la pression, il se procure 2 nouvelles balles de break. Le français écarte la seconde sur un ace, contesté par le tchèque qui témoigne d’une mauvaise humeur en cette après-midi ensoleillée. La troisième balle de break est la bonne, Rosol se détache 4/1.Le tchèque termine la partie sur son engagement et s’impose 6/4-6/2. Le français s’est bien battu, sa carrière débute nous le reverrons sans doute lors de la prochaine édition du challenger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here