Quelques semaines avant le début du 26ème Challenger, Alain Thiébot, Directeur du tournoi depuis la première édition, avait laissé entendre qu’il passerait la main à la fin de celui-ci. Il l’avait même confirmé pendant la soirée des partenaires qui avait eu lieu le jeudi 14 février. Mais le lendemain de la finale, qui a vu couronner le jeune français prometteur Ugo Humbert, on pouvait lire dans  la presse locale qu’Alain serait à la tête du 27ème, si 27ème il y avait sans plus d’explication.
Mais que s’est-il passé ? Nous avons rencontré son fils Anthony Thiébot actuellement Directeur Adjoint du Challenger.

E.T. : Alors Anthony, seras-tu le nouveau Directeur du Challenger pour la 27ème édition ?

Anthony THIEBOTNormalement non, mais il faut que mon père accepte de l’être. Il voulait vraiment passer la main après la 26ème. Nous n’en avions pas parlé concrètement car nous attendions la fin de cette édition pour prendre le temps de le faire.

E.T. : Donc pourquoi ne va-t-il  peut-être pas passer la main ?

Anthony THIEBOTC’est un de mes souhaits qu’il en fasse encore un en tant que Directeur du tournoi car le chiffre 27 est très important dans notre famille, c’est le chiffre de maman (Ghyslaine, la femme d’Alain et mère d’Anthony, est décédée en décembre 2012).

E.T. : Va-t-il accepter ?

Anthony THIEBOTJ’espère ! Mais, on en a toujours pas parléon va attendre mi-mars si on arrive à partir quelques jours pour se reposer. Après c’est facile pour moi de lui expliquer que j’ai besoin d’un an de plus, car il va falloir que je lâche le micro de speaker ! Et donc, que je trouve un remplaçant car on ne peut pas arrêter de présenter les joueurs lors des débuts de match. Le top serait de passer le 27ème ensemble, pour que j’apprenne encore plus et qu’ensuite je puisse m’occuper de plus de choses, pour qu’il puisse savourer un peu et regarder des matchs. Même si être au bord du terrain ce n’est pas forcement de tout repos (rire)

E.T. : Pourquoi ?

Anthony THIEBOTCar il rencontre des gens qui lui demandent des places, des repas ou autres. Bizarrement dans l’année, certains sont moins collants (sourire)

E.T. : Affaire à suivre alors, mais le principal c’est surtout de faire un 27ème dans un premier temps ?

Anthony THIEBOTOui sinon ça ne sert à rien de parler de cela. On va d’abord savourer celui qui vient de se terminer. En plus, on a la chance de parler encore du Challenger grâce aux énormes résultats actuels d’Ugo à Marseille (il a battu Coric, 13ème joueur mondial et atteint les ½ finales). Ensuite, il faudra faire un bilan, parler aussi avec les différents responsables, trouver aussi des jeunes pour aider les anciens lors du montage et relancer les sponsors pour voir si c’est viable de continuer.

 

E.T. : Merci Anthony donc maintenant Alain tu en penses quoi de cette proposition ?

Alain THIEBOT

La proposition d’Anthony me convient parfaitement car stopper après cette super 26ème édition, comportant deux très belles ½ -finales, deux belles finales, nous apportant un vainqueur Ugo qui fera « bien » dans notre palmarès dans quelques mois,  et sans oublier notre finaliste Steve ex. n°39 que nous sommes fiers d’avoir aidé à revenir sur le devant de la scène, serait une grosse erreur !
De plus,  plusieurs partenaires ont hâte d’être à 2020 et je pense que nous allons en solliciter de nouveaux qui vont vite venir nous rejoindre.

E.T : C’est une organisation difficile et visiblement la fin de tournoi est éprouvante ?

Alain THIEBOTOui, c’est vrai Il faut s’accrocher mais en plus d’Anthony, Steffie, Patricia, Joël, Babeth et Bernard, la famille Voisin, et d’autres qui étaient là plusieurs mois de l’année avec nous pour parler tennis,  d’autres sont arrivés : Eric, Séverine, Alexandre et l’autre Alexandre (notre ambassadeur), etc. prennent plus de responsabilités et nous devons penser que tout va s’améliorer.

E.T. : Donc déléguer le travail ?

Alain THIEBOTOui, c’est important à condition bien sûr que la personne soit motivée et rende des comptes de temps en temps car sinon cela peut devenir vite catastrophique !

E.T. : Donc une première réponse. Rendez-vous au 27ème ?

Alain THIEBOTJ’ai déjà travaillé sur la date et le 15 mars nous en saurons beaucoup plus si l’ATP tient parole. Un impératif, conserver la date pendant la semaine de Rotterdam, entre Montpellier et Marseille !
A ce jour, il faudrait se reposer un petit peu mais vite se replonger dedans quand même ! Et partir avec un cahier de 100 pages pour noter toutes les idées d’Anthony, les miennes et celles de quelques autres personnes.  Et puis pour la suite, la relève est là avec Ethan et Mahé (rire).

Interview de E.T.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here