Finale alléchante entre deux joueurs aux trajectoires opposées.

Steve Darcis peut être fier de sa carrière. En regardant dans le rétroviseur, il peut voir ses 2 finales de coupe Davis (toutes perdues), sa victoire sur Nadal à Wimbledon en 2013, son titre ATP à Memphis et sa 38ème place mondiale acquise en mai 2017. Le Belge est un rescapé de sa partie de tableau. Il remporte son premier tour en 3 sets puis dispose de l’abandon de son compatriote Arthur De Greef alors qu’il avait la première manche en poche. Le match contre Maden montre sa montée en puissance, il le remporte au tie break du troisième set avant de battre Lukas Rosol en 2 sets. Il s’impose contre Stefano Travaglia en 3 manches et plus de 2h30 de match.

Ugo Humbert à 20 ans, il est actuellement classé 88ème mondial et est en pleine progression. Il détient déjà 3 titres en challenger. Il a passé sans encombres ses 3 premiers tours en 2 sets. La demi finale contre Mats Moraing a été plus difficile avec une victoire en 3 sets.

Le premier set voit les deux protagonistes pratiquer un tennis de très haut niveau. Le Belge vise systématiquement le revers du Français généralement avec un revers chipé court. Humbert réplique et fait courir le Belge. Les points durent longtemps, la tension est palpable, chaque jeu est accroché. Les joueurs ne se font aucun cadeau, c’est sans aucun doute du tennis de haut niveau. A 5/4 en sa faveur et sur service de Darcis, la tête de série numéro une obtient 3 balles de sets. Elles sont outres sauvées avec bravoure par un Belge revanchard. Aucun joueur ne parvenant à prendre le service adverse, un tie break déterminant a eu lieu. Logique tant leur niveau de jeu était proche durant ce premier set. Alors qu’il mène successivement 5/4 puis 6/5 Humbert cède face à l’intelligence tactique du Belge.

Le début du deuxième set est à l’avantage du Belge. Plus libéré, il lâche ses coups tandis que le Français souffre face au chip de revers de Darcis. Il n’arrive plus à avancer, ses frappes sont moins consistantes. Contre toute attente, il breake son adversaire à 3/2. Sûrement une baisse physique du Belge car jusque là il annihilait les coups puissants du Français par une tactique millimétrée. Cependant, cette dernière demandait beaucoup d’énergie. La fatigue accumulée de la semaine pèse à ce moment là du match. Humbert se paye le luxe de double breaker pour remporter la deuxième manche 6/3.

Les dynamiques s’inversent. On sent Humbert galvanisé par le gain du deuxième set et par le fait d’être toujours en vie. A l’inverse, Darcis semble touché physiquement mais s’accroche, la définition même d’un champion. Ugo Humbert breake à 1/0 en sa faveur. Il bouge mieux, le chip de revers de Darcis le gêne moins, son coup droit est plus tranchant. Il enchaîne les jeux et mène 5/2. Alors qu’il sert pour le match et mène 40/0 Darcis se relâche et sauves les 3 opportunités du Français. Il obtient même une balle de débreak, admirablement sauvée d’un revers croisé par Humbert. La tension est énorme en cette fin de match, le public pousse et le Français conclut sur un revers croisé. Il s’écroule et laisse exploser sa joie.

Quelle semaine pour le Français et pour le Belge qui tireront chacun du positif de ce tournoi Cherbourgeois !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here