Une nouvelle journée de soleil à Cherbourg pour commencer le début des seconds tours. C’est le Français Manuel Guinard qui ouvre le bal. Il est confronté à Alexey Vatutin. Les quatre premiers jeux sont de très haut niveau mais tournent pour la plupart dans le sens du Russe. De longs rallyes ou le Breton met de l’intensité souvent reprit par Vatutin. Le jeu de contreur de la tête de série numéro 16 s’accorde à la puissance des frappes du Malouin. Mené 4/1, le Français n’abdique pas et revient à 4/3 avec le courage et la combativité qu’on lui connaît. Le Russe accélère et conclu la première manche 6/3.La bascule était faite, Vatutin déroule son tennis face à un adversaire qui se retrouve sans solutions. Il conclut sèchement 6/2 la deuxième manche et affrontera potentiellement le joueur le mieux classé du tournoi Ugo Humbert au prochain tour.

Zdenek Kolar a éteint Alexander Bublik. Le Tchèque a mis en place son jeu de contreur à merveille en éteignant les attaques due la tête de série numéro dix. Bublik a refusé le combat et n’a pas réellement cherché de solutions pour venir à bout du Tchèque. Kolar a tranquillement conclu le deuxième set 6/3.

Gian Marco Moroni affrontait Gianluigi Quinzi à Tourlaville, ce duel 100% Italien a rapidement tourné à l’avantage de la tête de série numéro 7. En effet, Quinzi a rapidement prit l’échange à son compte et a fait bouger Moroni latéralement sur la ligne de fond de court. En prenant assez de marge avec les lignes, il prenait finalement peu de risques. Moroni, incapable de sortir de ce schéma de jeu était sans solutions. Il n’a pas non plus abdiqué et est resté combatif mais ça n’a pas suffi contre un adversaire de la trempe de Quinzi. Victoire nette et sans bavure 6/2 – 6/2.

Troisième match de la journée sur le central de Chantereyne, rencontre comptant pour les seizième de finale entre 2 jeunes français de 20 ans : Ugo Humbert (88ème joueur mondial) et Elliot Benchetrit (281ème). 200 places séparent les deux joueurs qui ne se sont pas encore rencontrés en tournoi ATP. Dans le quatrième jeu, 3 balles de break pour Humbert, la première est la bonne : 3 jeux à 2. Il enchaîne par un excellent jeu de service pour se détacher 4/2. Elliot s’accroche et reste au contact dans cette première manche, il remporte son service et revient à 4/3. Il se procure 2 balles de break sur le service de Ugo et débreake à la première occasion : 4 jeux partout. Les serveurs font la loi sur leur service, le set se départagera au tie break. On sent que le jeu décisif peut basculer de chaque côté. Elliot efface une balle de set grâce à un ace : 6 points partout et oblige Ugo a sauver une première balle de set sur son service : 7 points partout. Deuxième balle de set pour le gaucher : 8/7, il accroche la bande du filet pour s’imposer 9 points à 7 et prend la tête de ce match, un set à zéro.

Humbert débute ce second set par un service blanc et continue la course en tête. Jeu de service compliqué pour le droitier, il sauve 2 balles de break à 15/40 mais concède son engagement sur la troisième balle de break. Ugo enfonce le clou et remporte rapidement son service pour mener 3/0. Elliot marque son premier jeu dans cette seconde manche pour revenir à 3 jeux à 1 mais le gaucher reste solide sur son service pour basculer au changement de côté à 4/1. Nouveau break pour Ugo qui va servir à 5/1 pour le gain de la rencontre. Il s’impose sur sa deuxième balle de match  7/6-6/1 et se qualifie pour les huitièmes de finales où il affrontera le russe Alexey Vatutin solide vainqueur de Manuel Guinard plus tôt dans la journée.

Duel 100% Français opposant Alexandre Muller à Nicolas Mahut sur le central.

La jeunesse face à l’expérience. Malgré les 2 balles de break contre lui sur son premier jeu de service, c’est bien Muller qui se détache. Très mobile et extrêmement concentré il fait constamment jouer un coup de plus à l’Angevin. Il a également gratifié le central de beaux points notamment en passing. Il empoche la première manche moins d’une demi heure sur le score de 6/1.Dans le deuxième set, Mahut fait rapidement le break qu’il conservera jusqu’à la fin de la manche. Il a réussi à mettre en place son jeu orienté vers l’avant. Il a également gratifié le central de quelques coups de toucher ou de volleys délicatement déposées. C’est Muller qui fera la course en tête dans l’ultime set. Ce sont les serveurs qui font la loi. Aucune occasion de break jusqu’à 5/5. A 30/30 dans le onzième jeu, Muller commet une double faute qui offre une balle de break à l’Angevin. Il sort son retour. Solide dans la tête, Muller marque son jeu de service et mène 6/5.Mahut recolle, début du jeu décisif ! Le lauréat de la Coupe Davis 2017 est mené 5/3 mais recolle avec une bonne première et un jeu vers l’avant retrouvé au meilleur des moments. Il s’offre une balle de match et conclut sur un point qui se finit avec les deux joueurs au filet. Cela résume bien le match produit par Nicolas Mahut, difficile mais avec le mental et ses fondamentaux. Il affrontera demain Rubens Bemelmans sur le central dans une ambiance qui promet d’être déjantée.

Gros match en perspective pour cette night sesion avec le Corse Laurent Lokoli qui affronte Simone Bolelli. Jusqu’à 3/3 partout aucun break cependant le transalpin en met plus dans ses frappes et force le Corse à beaucoup courir. Cette grosse débauche d’énergie se paye cash pour le Français. Il se fait breaker et voit l’Italien empocher la première manche. Ce phénomène va s’accentuer dès le début du deuxième set, en peu de temps, Bolelli marque 4 jeux lorsque Lokoli en marque un. Le Français n’abdique pas pour autant et se bat sur chaque point. En face, l’Italien ne s’affole pas et continue de distiller ses coups puissants malgré quelques fautes directes. Il conclut le deuxième set sur le même score et se qualifie pour le troisième tour du tournoi.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here